ibn battuta, ce voyageur du temps

Le voyageur arabe IBN BATOUTA


Qui est ce grand explorateur Arabe du 14e siècle pourtant méconnu encore aujourd’hui alors que la philharmonique de Paris l’associe au  weekend dédié à l’Orient du 04 au 06 novembre 2016 ?

De son vrai nom Mohammed ben Abdallah at-Tandji, IBN Batouta est un Tangérois qui a passé 28 années à voyager à travers le monde. Né le 21 février 1304, ce voyageur arabe du 14ème siècle est l’un des plus célèbres en son temps et reste pourtant méconnu par une grande partie du monde au 21ème siècle. De caractère curieux, assoiffé de savoir et de connaissance, cet explorateur Arabe marocain n’a cessé de vouloir viser plus haut et apprendre davantage car en plus d’être voyageur, c’était un ambassadeur, pèlerin, courtisan,.. ce qui l’a conduit à vouloir aller plus loin : découvrir le monde.

Ibn Battuta :les diverses périodes de son voyage

Tout à commencer vers ses 22 ans quand il a décidé de partir pour le pèlerinage à la Mecque. Il laissa donc son pays derrière lui et parti pour l’aventure. Durant 28 ans de voyages, il parcourut une distance d’environ 120 000 km, sur laquelle il a pu découvrir environ 25 pays. Il parcourut l’Afrique du Nord, allé en Egypte puis vers les pays arabes, turcs et iraniens, s’est dirigé vers l’Afrique oriental, puis allé en Asie et en Russie et fini par séjourner en Inde pendant environ 8 ans. De là, il reprit son voyage et découvrit la Chine avant de revenir vers le Maroc, plus précisément à Tanger. Il repartit vers le royaume de Maroc et le Sahara puis fini son voyage en Afrique oriental avant de retourner définitivement dans son pays en 1353. Connaissant son histoire, il est rapidement devenu le « Marco Polo » de l’islam qui, lui aussi, est arrivé jusqu’en chine. Il est surtout connu par son apport indéniable dans la géographie du monde musulman. Effectivement, il est connu comme étant le seul à avoir parcouru entièrement le monde musulman de l’époque.

Les ouvrages et films sur lui

Des récits sur le voyage d’Ibn Batouta ont bien été rédigés comme toute autre découverte. Le premier récit fut le Rhila (voyage), dicté par Ibn Battouta lui-même à la demande du sultan de Fez. Durant 3 mois, ce récit a été dicté jusqu’au 9 décembre 1355 à Ibn Jouzay, secrétaire du roi méridien Abou Iran, en version arabe. Une traduction en français a ensuite apparu en 1858 grâce à MM. Defremery et Sanguitti puis amélioré par M.Monteil des Editions Anthropos, en 1968, en y apportant un certain nombre d’explications.

Un film documentaire intitulé : « Le grand voyage d’Ibn Battuta de Tanger à la Mecque », dont le titre orginal est « Journey to Mecca », a même été réalisé  afin de pouvoir partager au monde entier ses découvertes et ses exploits.

J’ai vu ce magnifique film à la Géode de la Villette en 2010 et j’ai été enchanté et ému par la découverte des cités mythiques comme Damas ou la reconstitution du pèlerinage à la Mecque, le plus ancien pèlerinage de l’histoire de l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.